Halte fluviale et statuette - "Sarralbe Ma Ville - j'M" avec Nadia Weiler-Strasser, Conseillère Municipale et Adrien Flory, Ancien Président de l'Association des Commerçants

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Halte fluviale et statuette

pages Dossiers
 
 
 
 

HALTE FLUVIALE ET STATUETTE: que d'argent jeté dans le canal !

800 000 €uros pour des travaux sur un terrain qui n'appartient pas à la ville.
Nous sommes seulement locataires des lieux.
Tous ce que nous payons avec notre argent appartiendra à VNF.
Mme Weiler-Strasser avait proposé qu’on achète ce terrain à VNF, la loi le permet, pour en faire un projet vraiment utile à notre ville et qui nous appartienne.

Passerelle inutile à la halte fluviale de Sarralbe

D’autres Communes liées à ce projet de Bande Bleue ont réalisé des haltes pour moitié moins chère avec bien plus de services et de loisirs offerts aux touristes et aux habitants.

A Sarralbe,  rien n’est pensé, rien n’est cohérent. On se contente de puiser dans notre argent.
Ainsi, on n’a même pas prévu des sanitaires.
Tout comme d’ailleurs dans le centre ville où malgré 13 ans au pouvoir de cette équipe municipale, on n’a pas réussi à installer un WC public!

De même, on a mis une passerelle piétonne inutile et coûteuse. Qui n’enjambe pas le canal mais…. la piste cyclable!
Où est la logique quand quelques mètres plus loin, ce même chemin piéton traverse la même piste cyclable?

Et Sarralbe est certainement la seule ville qui éclaire un chantier encore en construction!… sans doute pour éblouir les habitants juste avant les élections!Est-ce qu’un tel gaspillage d’électricité est justifié quand ce sont les habitants qui doivent encore payer?

 
 

STATUETTE A LA HALTE FLUVIALE: 28 000 €uros gaspillés !

La statuette à la halte fluviale: 28 000 €uros gaspillés

Voilà donc.
La statuette à 28 000 €uros, fabriquée en série, est venue d’Asnière-sur-Seine pour s’échouer lamentablement chez nous.

Pour représenter Sarralbe, on n'a même pas pris la peine de demander à un artiste Lorrain de créer quelque chose de spécial pour promouvoir notre ville, comme font les Communes voisines.

Et plutôt que de remédier à ces erreurs, on instrumentalise les enfants et le temps scolaires en leur imposant l’artiste parisien pour nous vanter « le chef d’ œuvre» qui nous coute tant d’argent!

Et là, comble du comble, ledit artiste avoue à la presse qu’il ’est trompé et qu’il nous a fait  un poisson avec un grand trou, c'est-à-dire pas de chair au milieu!

Est-ce qu’au restaurant, vous accepterez de payer 28 000 €uros un poisson de série pêché dans la Seine à la place d’un poisson de la Sarre? Puis qu’on vous serve seulement les arêtes!
Où donc l’artiste parisien a appris qu’à Sarralbe le proverbe dit «in alwe isch alles s’halwe»?

 
Retourner au contenu | Retourner au menu