Censure sur le site Internet de la ville de Sarralbe - "Sarralbe Ma Ville - j'M" avec Nadia Weiler-Strasser, Conseillère Municipale et Adrien Flory, Ancien Président de l'Association des Commerçants

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Censure sur le site Internet de la ville de Sarralbe

pages Actualités
 
 


Nadia Weiler – Strasser
CONSEILLERE MUNICIPALE
4, rue du Maire Charles Wilhelm
57430 Sarralbe

Sarralbe, le 8 Novembre 2013

Transmis par fax et LRAR
A Mr Didiot au  03 87 97 81 54

LETTRE OUVERTE A Mr DIDIOT

CONCERNANT LA CENSURE DE L’EXPRESSION DE L’OPPOSITION
SUR LE SITE INTERNET DE LA VILLE DE SARRALBE


Monsieur Didiot,

Vous avez mis en ligne un site internet pour la ville de Sarralbe (sarralbe.fr) aux frais des contribuables de Sarralbe, et mis en ligne le Bulletin Municipal de Juillet 2013.

Ce Bulletin comportait dans sa version papier la page réservée à l’expression des conseillers municipaux de l’opposition avec ma contribution.

Cette page a été supprimée sur le site internet dont l’information reste en continu à la disposition des habitants, ne laissant place qu’à la promotion des plus surprenantes de vos actions.

Je vous rappelle que la loi oblige à réserver un espace à l’opposition sur ce site. Non seulement vous n’en avez rien fait mais vous avez donc de plus supprimé ma page du Bulletin en ligne !

En refusant un espace d’expression à l’opposition et en me censurant, vous privez illégalement les habitants de lire en ligne mes informations sur votre gestion des plus critiquables et ses dérives, la dernière étant
la réforme des rythmes scolaires que je dénonçais.

  • En démocratie, les habitants ont le droit de connaitre toutes les opinions et toute la vérité sur votre façon de gérer la ville.


Vous ne pouvez vous approprier, pour votre propre publicité, tout un site payé par les habitants. Ni garder la partie du Bulletin Municipal où vous vous autofélicitez de votre gestion et supprimer la partie dans laquelle la Conseillère Municipale que je suis stigmatise les dérives de cette gestion.

Par contre, rien ne vous empêche d’ouvrir votre propre site à vos frais.

  • Le site de la municipalité doit respecter, quant à lui,  la loi et la pluralité d’expression de tous les élus.


Cette censure sur le site de la ville à quelques mois des prochaines élections est donc particulièrement grave pour l’information des habitants de notre ville.

  • Cette censure démontre une fois de plus que mes critiques sont parfaitement fondées.


Je vous demande d’ouvrir un espace réservé à l’expression de l’opposition sur le site de la ville et de  rétablir sur le Bulletin Municipal en ligne la page qui me concerne de juillet 2013, le tout conformément à la loi.

Veuillez agréer, Monsieur Didiot, mes salutations distinguées.

Nadia Weiler-Strasser
Conseillère Municipale de Sarralbe


 

suite censure.....

 
 
 

Nadia Weiler – Strasser
CONSEILLERE MUNICIPALE
4, rue du Maire Charles Wilhelm
57430 Sarralbe

Sarralbe, le 9 Novembre 2013

 
Transmis par fax  et mail
A Mr Didiot au  03 87 97 81 54



Monsieur Didiot,

Suite à ma lettre ouverte et à la diffusion d’un tract dans la ville stigmatisant notamment la censure dont j’étais l’objet, je constate que vous avez enfin mis en ligne aujourd’hui mon article de juillet 2013 du Bulletin Municipal version papier, après avoir donc censuré cet article pendant 4 mois sur le Bulletin Municipal en ligne.

Par ailleurs, comme rappelé dans ma précédente lettre, le site internet de la ville constitue un autre vecteur d’informations générales sur les réalisations et la gestion de la ville différent du Bulletin Municipal semestriel.
En conséquence, et conformément à la loi, et comme déjà rappelé dans mon précédent courrier, un espace doit être aussi ouvert à l’expression de l’opposition sur le site internet de la ville.
Vous ne pouvez cantonner l’expression de l’opposition au seul Bulletin Municipal semestriel et vous réserver de manière permanente le site de la ville pour opérer votre publicité et vanter vos réalisations.
Je vous remercie de m’ouvrir un accès sur le site internet de la ville pour faire valoir mon expression.
Et de me fournir les indications nécessaires pour me permettre de faire une mise à jour de mes informations dans le même intervalle que vous actualisez vos propres informations.
A défaut, il s’agirait  d’une censure illégale de la liberté d’expression de l’opposition et du droit à l’information des habitants.

Veuillez agréer, Monsieur Didiot, mes salutations distinguées.

Nadia Weiler-Strasser
Conseillère Municipale de Sarralbe



 
Retourner au contenu | Retourner au menu