Bulletin Municipal - Juillet 2013 - "Sarralbe Ma Ville - j'M" avec Nadia Weiler-Strasser, Conseillère Municipale et Adrien Flory, Ancien Président de l'Association des Commerçants

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Bulletin Municipal - Juillet 2013

Bulletin Municipal



Mme Nadia WEILER-STRASSER
Conseillère Municipale de l'opposition






RYTHMES SCOLAIRES :
Summum de l’incompétence de l’équipe Didiot?

A Sarralbe, une fois de plus Didiot et l’équipe Didiot ont mis la charrue avant les bœufs.

Alors que 82% des Communes en France ont décidé d’attendre de connaitre les engagements du gouvernement sur cette réforme pour ne pas imposer une charge financière supplémentaire à leurs habitants.

Alors que des Maires d’autres Communes comme celles des environs ont décidé aussi de ne pas appliquer cette réforme tout de suite  pour consulter d’abord  les familles concernées et tenir compte de leurs besoins et de ceux de leurs enfants.

Non. A Sarralbe, Didiot a décidé pour vous.
Il sait mieux que vous comment gérer votre propre argent. Il sait mieux que vous ce qu’il faut pour vos enfants.
Vos enfants se tordaient de douleur et vous n’avez rien vu ?

C’est au nom de la souffrance de vos enfants que Didiot et l’équipe Didiot ont décidé à votre place. Vos enfants souffraient et vous l’ignoriez !

Au lieu de vous consulter, Didiot vous présente son pédopsychiatre! La souffrance des enfants n’a pas de prix….

Et c’est aux familles à payer les conséquences. Le journal local s’en fait l’’écho «  pourquoi laisser les élèves en souffrance ?, » s’interroge Didiot.
Avec lui, donc pas de consultation mais un diagnostic vite posé. Vos enfants souffrent, il faut y mettre fin. Et tant pis si le remède va se révéler pour vous pire qu’un mal forgé de toutes pièces.
Et voilà comment on adopte une réformette qui nuit aux intérêts des familles et à ceux des enfants.


Au Conseil Municipal consacrée à cette réforme, j’ai été la seule à m’élever contre cette précipitation. J’ai demandé qu’on s’accorde, comme les autres communes, le temps de la réflexion, peser les conséquences sur les finances et sur les familles...

Mais Didiot et son équipe ont répondu qu’avec les élections  de l’année prochaine, une nouvelle équipe pouvait être élue et risquerait de ne pas mettre en place cette réforme !

Curieuse conception de la démocratie et de vos intérêts ! Ainsi parce que des élus plus avisés pourraient prendre leur place et prendre des décisions plus censées, on préfère vous imposer de suite une réforme contraire à vos intérêts et à ceux de vos enfants!

Or, le Conseil d’Etat vient d’administrer un cruel démenti à Didiot.

Cette  juridiction suprême vient d’annuler le Décret relatif à cette réforme estimée mal ficelée et portant  atteinte  à l’égalité des droits entre familles. Pire encore, selon le Conseil d’Etat, cette réforme fait prévaloir l’économie au dépend de la sécurité des enfants !
Voilà l’arroseur arrosé !
Entre la soi-disante «souffrance» des enfants et la sécurité de ceux-ci, le Conseil d’Etat a choisi.

Et vlan pour Didiot ! S’il le fallait encore, voilà une preuve de plus de l’incompétence de l’équipe Didiot.

Mais si souffrance il y a, c’est peut-être celle des habitants qui souffrent d’être dirigés par des gens qui ont fait de leur incompétence une méthode de gestion.


+Infos: www.sarralbe.info


Nadia Weiler-Strasser


Retourner au contenu | Retourner au menu