Bulletin Municipal - Juillet 2011 - "Sarralbe Ma Ville - j'M" avec Nadia Weiler-Strasser, Conseillère Municipale et Adrien Flory, Ancien Président de l'Association des Commerçants

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal

Bulletin Municipal - Juillet 2011

Bulletin Municipal
 

Mme Nadia WEILER-STRASSER
Conseillère Municipale


Et si on revenait sur le fameux débat d'orientation budgétaire qui devait définir les projets et priorités sur Sarralbe ?

Car si celui de 2011 demeure comme les précédents sans innovation et dépourvu d'orientations vers l'avenir, il tombe souvent dans la démagogie sinon dans le ridicule.

L'absence de projet structurant pour développer le tissu  économique et industriel, l'absence de réflexions et de propositions pour relier Sarralbe aux infrastructures existantes ou en cours de réalisation ( TGV à Forbach ou celui de Strasbourg-Paris, la voie rapide Sarreguemines/Hambach), compromettent l'avenir du développement de notre ville.

Cette incapacité de Didiot à prévoir a déjà eu des conséquences comme par exemple sur le projet de station d'épuration de Hambach-Willerwald. Ce n'est que bien des années après le lancement de ce projet que Didiot décide de s'y joindre. Cette initiative tardive a causé aux communes concernées un coût incontestable. J'ai regretté, quant à moi, le procès d'intentions fait à la CASC et j'ai exprimé, au nom des habitants, notre reconnaissance pour la solidarité intercommunale qui s'est faite en notre faveur.

Le budget 2011 ne prévoit aucune mesure d'économie des deniers publics. Alors que même au niveau national, des mesures sont prises pour pallier à la crise, à Sarralbe, les réceptions somptuaires perdurent.

Dans des Communes des environs, les cérémonies de vœux de fin d'année ont été supprimées. D'autres reversent les sommes ainsi économisées à des associations caritatives pour aider les personnes en difficulté.

A Sarralbe, ces cérémonies couteuses sont maintenues dans le seul but de permettre au Maire de faire son autopromotion, sans risque d'être contredit.

J'ai rappelé les statistiques relatives à l'augmentation de créations d'emplois sur la Moselle et par exemple l'implantation d'une grande entreprise pharmaceutique et 300 emplois sur Sarreguemines.

A Sarralbe, Didiot n'a rien à proposer. Aussi, il est inacceptable qu'il rejette, comme il l'a fait, la responsabilité du chômage sur les jeunes alors qu'il n'a rien à leur offrir que de la précarité a travers quelques formations sans débouchés.

Et ce n'est pas l'annonce de la plantation d'un arbre à chaque naissance qui va y remédier ! En grandissant, les jeunes ont besoin d'un emploi et non d'un arbre !

Une telle démagogie  démontre bien la vacuité et le manque d'ambition de l'équipe Didiot, sinon celle du Maire aux approches des prochaines législatives; aux frais du contribuable….

Nous reparlerons ainsi de la fameuse chaufferie au bois, du procès que Sarralbe est la seule Commune à faire concernant la Centrale d'Hambach au gaz.

Car le gaz peut aussi servir à certains à faire beaucoup de vent.


Infos et e-mail : www.sarralbe.info


Nadia Weiler-Strasser

Retourner au contenu | Retourner au menu